Bonjour à tous,

Et bien voilà, l'émission "Faut pas rêver" spécial Mongolie est passée et c'est avec plaisir que nous avons découverts les images une fois montées des deux reportages que mon mari Tsooj et moi-même avons accompagné en tant que guides, et traducteurs sur place.

De votre côté, qu'en avez vous pensé ?

Ce qui est assez surprenant, c'est que nous savions exactement quand et à quel endroit précis se passait chaque seconde du film. On se remémorait parfois les galères que l'on avait eu pour tourner telle ou telle prise : l'angoisse lors de l'arrivée de la course de traîneau de chevaux lorsque la 1ere caméra n'a pas démarré, l'aigle qui glapissait sans cesse pourrissant le son, les pentes des montagnes de l'Altai à gravir pour ne finalement choper qu'un malheureux chat sauvage en 2-3 jours de chasse - j'étais 5 mois enceinte lorsqu'il fallait gravir ces montagnes d'ailleurs :=)

Pour ceux qui connaissent mon mari Tsooj, vous l'avez sans doute repéré lors du ferrage du cheval pour la glace (en jean blouson marron). Mais deux autres éléments aussi trahissent notre présence : "Brutus" notre van roulant sur la glace du lac, et une vue depuis notre maison (juste après la lune montante). Allez, vous pouvez de nouveau retrouver ces éléments en revisionnant l'extrait ci-dessous... :=)

 Et voici l'extrait concernant l'aiglier dans l'Altai. (Désolés pour la pauvre qualité, j'ai dû sacrément réduire la taille...)

Sinon, vous pourrez visualiser l'émission dans son intégralité en replay pendant encore une semaine à cette adresse : Faut pas rêver France 3. Il y a aussi un reportage sur les mines d'or du Gobi, sur la mode à UB (original comme sujet mais bien up-to-date) et sur les Tsaatans éleveurs de rennes (qui habitent à environ 80 km de chez nous dans la Taiga de Tsagaan Nuur), sans compter la présentation faite par Tania Young dans le Hentii lors du Naadam.

Extrait teaser du Festival des glaces à cette adresse : Faut pas rêver officiel - Festival sur glace

Extrait teaser de l'aiglier kazakhe dans l'Altai : Faut pas rêver Officiel - Aigles chasseurs de l'Altai

Mais vous allez peut-être me demander ce que l'on a pensé de l'émission en toute objectivité :

Avant tout, il faut préciser que les sujets de l'émission privilégient la rencontre avec la population, il fait découvrir à sa manière le monde à travers ceux qui y vivent. D'où la raison de tourner les reportages autour d'un personnage et de voir comment il vit. Personnellement, je trouve que cela 'humanise' le reportage et le rend plus 'abordable' ou plus 'grand public' que des documentaires plus 'sérieux'.
Mais forcément, avec 5 reportages (donc 5 personnages) différents et seulement 1h45 d'émission, et en voulant traiter les différents aspects d'une culture, les sujets ne sont pas approfondis. L'émission manque de profondeur, ai-je pu lire sur certains commentaires web, et c'est vrai.. Mais est-ce vraiment le but de cette émission de lancer tous les débats actuels de la Mongolie ? je ne crois pas, et ce n'est guère possible en 1h45...
Au moins, cette émission aura montré qu'il n'y a pas que des éleveurs et des steppes en Mongolie, mais aussi des richesses minières qui permettent une croissance à deux chiffres du pays, et une capitale lancée à toute allure (sans doute trop vite) dans l'occidentalisation. D'où la question essentielle posée par l'émission et que tout le monde se pose : quel est l'avenir du nomadisme en Mongolie...

Sinon, je trouve qu'il manque un peu de finition à l'émission : le festival des glaces n'est pas présenté alors que c'est le premier reportage ; dans la présentation la carte affichant l'endroit où se trouve Tsagaan Nuur (les Tsaatans) est erronée (d'au moins un millier de kilomètres quand même - erreur réparée lorsque la carte est remontrée avant le reportage) ; le fil conducteur qui est selon la présentatrice de montrer comment ce pays change, est un peu branlant quand il aborde les aigliers kazakhes, un art qui n'a guère changé depuis des millénaires...  Bref, cela pourrait être un peu mieux ficelé...

Sinon, j'ai appris quelquechose en la regardant ! Je ne savais pas que l'habit des lutteurs étaient ainsi, ouverts sur le devant, pour prouver que ce sont bien des hommes qui luttent et non des femmes. Ceci suite à un tournoi où une femme, à l'insu de tous, s'était présentée (et avait gagné visiblement). Moi qui me suis toujours 'moqué' de leurs habits de Wonder Woman, je ne m'étais même pas posé la question du pourquoi... :=)

Bref, pour une émission de grande écoute (un vendredi soir à 20h45 je le rappelle), je trouve que c'est quand même pas mal. Elle fait voyager, voir de beaux paysages, et montre sans aucun superflu comment les gens y vivent. Elle n'oublie cependant pas de parler d'aspects moins rêveurs mais qui font tout de même partie de l'actualité du pays...

Maintenant, si vous voulez en savoir plus sur ces différents aspects, il faudra aborder les désastres écologiques de ces richesses minières et l'impact sur les nomades environnants ; il faudra aussi aborder l'histoire des Tsaatans, leur identité culturelle propre (dévastée par le communisme, puis bientôt par le tourisme) et leur réputation pour le chamanisme ; les innombrables problèmes soulevés par l'urbanisation trop rapide et mal faite de la capitale ; les problèmes économiques auxquels les éleveurs sont soumis. Et pour des aspects plus positifs, se documenter sur les éleveurs, leurs façons de vivre au quotidien, en quoi consiste leur métier, etc...

Pour tout ça, voici quelques pistes :

Premièrement, des docus réalisés par M.A.D. TV, complets (mais en anglais - sorry..), parlant de ces fameuses richesses minières, des problèmes liés à la production du cashmere manne des éleveurs, de la frénésie de cette capitale (deuxième ville au monde la plus polluée)... Vidéos de M.A.D TV, cliquez ici.

Mongolia - The Gobi Growth Trail from M.A.D. Investment Solutions on Vimeo.
Autres vidéos de M.A.D. TV cliquez ici

Ensuite, sur les Tsaatans, j'ai lu ces livres absolument saisissants :
- Les livres de Corine Sombrun, "les esprits de la steppe", "les tribulations d'une chamane à Paris", "Mon initiation chez les chamanes". Une française qui devient chamane grâce à l'enseignement de Enkhetuya, une Tsaatane.
- "Reindeer people" de Piers Vitebsky. En anglais. Un anthropologue qui parle des Even, leur histoire et mode de vie à travers le communisme de Sibérie. Certes, ce ne sont pas les Tsaatans mais leurs cousins du Nord-Est de la Sibérie, mais cela peut donner un aperçu de ce que les Tsaatans, persécutés par le communisme russe puis mongol, ont vécu...

Sur les aigliers, pour l'instant, je n'ai guère que mon précédent article à vous offrir : les aigles chasseurs de l'Altai.

Sur le mode de vie et le métier d'éleveur, vous pouvez consulter le livret que j'ai écrit l'an dernier : Nomades de Mongolie.
Il y a aussi un livre remarquable qui offre un aperçu de la dure vie d'éleveur dans l'Altai : L'appel de la steppe, d'Antoine de Changy et Célina Antomarchi-Lamé. Et bien entendu, la bible de la Mongolie à mon avis, avec Sous les Yourtes de Mongolie de Marc Alaux.

Bref, quelques pistes... Si vous avez, vous aussi, lu des ouvrages ou consulté des sites sur ces sujets et qui vous semblent dignes d'être cités, n'hésitez pas à faire un commentaire.. :=)

En tout cas, bonne lecture et bon voyage !

Nathalie

DSC02827small