Voici la vue depuis notre appartement à Ulaanbaatar...

Oui je sais nous sommes loin de la première yourte à droite du caillou blanc... mais c'est juste le temps de faire toutes les paperasses pour le mariage, mon visa mongol, mon visa chinois, etc...SANY0574BIS

L'appart est en plein centre de UB, au 11e étage d'un immeuble tout neuf. On a eu un coup de coeur à cause de la vue. Mais ça compense à peine la pollution et le bruit de UB.

Que dire de cette ville d'ailleurs ? Parfois je l'aime, parfois je la hais..

Anarchiques sont les constructions : ici on ne rénove rien, on démolit éventuellement ou on construit à côté. Il y a eu semblerait il une proposition d'un plan de démolition des bâtiments soviétiques décrépis et des ger district (banlieue de yourtes). Vu la façon "à la chinoise" (désolés Jacko..) de construire à la va vite, avec des matériaux de premiers prix et d'un goût pas très certain, personnellement, ça me fait un peu peur.. Mais bon..
Le trafic est un véritable chaos. Imaginez un gars du 93, une parisienne au téléphone et en train de se remaquiller, un petit vieux qui voit plus à 2 mètres, le tout dans un énorme 4x4 style Hummer ou une vieille casserole ambulante, et avec une panne de signalisation, et cela vous donne à peu près la façon de conduire à UB. Ajoutez à cela un trafic très très perturbée de 10 heures à 20h00, une moyenne de 30° à l'ombre en ce moment, une pollution à en cracher ses poumons toute la journée, et la poussière omniprésente à UB.. Le paradis quoi... Je n'ose même pas imaginer lorsqu'ils vont vouloir creuser un métro souterrain dans la ville...

DSC_0164bisMais UB est aussi une ville effervescente où un pays entier se reconstruit après des années de dur communisme. Il y a tout à faire ou à refaire, les canalisations, le ramassage des ordures, une dépollution de l'air, un plan urbain plus adapté à l'évolution de la ville, des transports, des jardins... La Mongolie s'y épanouit aussi culturellement : art abstrait, musique nouvelle mais sans oublier de renouer avec les arts traditionnels longtemps mis au rebut pendant l'ère soviétique. Elle s'occidentalise à une vitesse folle : l'an dernier, il n'y avait pas autant de supermarchés à UB, avec caisses enregistreuses et code barres s'il vous plaît. Il y en a même aujourd'hui en campagne dans les villages les plus reculés.. Auchan va bientôt débarquer si ce n'est pas déjà fait. En tout cas, Ikea est présent depuis quelques temps et Louis Vuitton cette année. Bien ou mal ces évolutions, je ne saurais dire. En tout cas, ça bouillonne..

Tout ça est bien joli, mais je ne vous ai toujours pas expliqué pourquoi le titre "à la recherche d'une wassingue..." (Serpillère pour les non chtis...). Nous avons récupéré l'appart neuf certes mais pas du tout nettoyé des travaux effectués à la va-vite.. Et nous voilà donc partis au marché (Naran Tuul black market) pour tenter de trouver quelques accessoires nécessaires et des éléments de cuisine. Les marchands y vendent tous exactement les mêmes produits, de la même couleur et en général au même prix, et des marchands y'en a beaucoup. Et bien figurez vous que je n'ai pas réussi à trouver une seule wassingue ni d'éponge digne de ce nom style scoth brite avec double face, ni de balai brosse (à poil court). Va falloir que j'essaye dans un hypermarché ou aux Grands Magasins. Si j'en trouve pas, je pense que j'ai trouvé un marché et je vais me lancer dans le commerce de wassingue... :=)

Sinon, grande nouvelle tout de même à annoncer : aujourd'hui vendredi 27 août, nous avons déposé le dossier de mariage. Dossier constitué d'une trentaine de paperasses, traduites, certifiées par notaire et tutti quanti qui devrait nous permettre dans 30 jours de nous marier. On avait la frousse car il nous manque un élément : un certificat comme quoi nous ne sommes pas fous... Beh, oui, ça fait sourire.. L'asile était fermé aujourd'hui pour jour de congé, et les autres endroits pouvant effectuer ce type de test ne pouvaient pas nous prendre avant le 1er septembre. J'ai hâte de savoir en quoi consistent les tests car c'est pas gagné que je les réussisse ;=) En tout cas, la dame du service des mariages n'a même pas jeté un coup d'oeil à nos paperasses que nous avons mis 3 à 4 mois à assembler. S'il manque un truc, elle nous rappelle. Et voilà, c'était fait..

Autre nouvelle, nous partons demain sur Beijing pour une semaine. L'obtention du visa chinois pour moi et Naraa (Tsooj n'en a pas besoin car nationalité mongole) n'était pas une mince affaire non plus. C'est effectivement l'époque où tous les étudiants mongols désireux de faire leurs études en Chine demandent leurs visas. Et l'ambassade ne fait pas de distinction entre étudiant et touriste pour la file d'attente. Il y a un seul planquin pour traiter les demandes uniquement 3 matinées par semaine, et un bouledogue à l'entrée pour faire respecter l'ordre dans la file d'attente. Bébé ou pas bébé, rien à fiche, faut faire la queue comme tout le monde. On a essayé de soudoyer un étudiant pour qu'il nous garde une place, cela n'a pas fonctionné. Tsooj est donc parti à 2 heures du matin mercredi pour dormir devant l'ambassade et obtenir un placement correct pour pouvoir passer dans la matinée. Notre escapade en Chine est obligatoire car mon visa mongol expire mardi prochain et qu'il faut que je le renouvelle.

Et dernière nouvelle, ma fillotte est sur la bonne voie car elle est étrangement attirée par la bière. Elle fixe constamment nos verres lorsque c'est de la bière (et uniquement lorsque c'est de la bière..). Elle sourit même. Elle bave aussi (mais ça c'est tout le temps donc ça compte pas). C'est bien, elle a quand même du ch'nord dans le sang.. :=)

Sur ce, à très bientôt, si vous le voulez bien.

DSC_0153BISDSC_0149bis